Baraka: (Sociv): Ville morte à Baraka pour demander le départ du maire de la ville

0 / 295

La ville de Baraka s’est réveillée sous silence ce lundi 24 août 2020.  

Les boutiquiers, commerçants, élèves et étudiants et d’autres travailleurs n’ont pas vaqué à leurs occupations habituelles. C’est le résultat de l’appel à la ville morte lancé par la société civile de Baraka demandant le départ de Jacques Mbùchwa, Maire de cette ville suite à la mégestion observée dans cette entité.

APOLO MUSAMBYA Joseph, Coordonnateur de la société civile de Baraka renseigne qu’il est reproché à l’autorité urbaine l’incompétence dans la gouvernance ; semeur de la haine et la division entre les membres de la communauté ce qui fait ressusciter plusieurs conflits qui avaient déjà trouvé solution dans le passé avec les grands parents.

Par cette occasion, la coordination de la société civile demande aux opérateurs économiques de ne plus payer les taxes jusqu’à ce que le Maire de la ville de Baraka démissionne de son poste.

La société civile de Baraka menace de reprendre des journées villes mortes dans cette partie de la province du Sud-Kivu chaque semaine   jusqu’au jour de la démission du maire de la ville de BarakaLes activités sont restées paralyser pendant toute la journée mais le Maire de la ville de Baraka n’a pas voulu se prononcer sur cette situation.

Elie Lambert KALEMBIRE

Related Posts