Mwenga-Kipupu: 15 personnes mortes et plusieurs maisons et biens de valeur incendiés, Bilan de massacre de Kipupu du 16 juillet dernier.

0 / 485

15 personnes sont décédées dont 8 tuées par machette et par balles, 7 autres calcinées dans leurs maisons.

Plusieurs maisons et biens de valeur partis en fumée lors de massacre perpétrés par les rebelles présumés gumino et twigwaneho le 16 au 17 juillet 2020 à kipupu dans le groupement Basimukinji 1, secteur d’Itombwe, territoire de Mwenga.

La population qui a accueilli la délégation venue pour mener une enquête sur la situation signale que plusieurs femmes ont été violées par ces rebelles dirigés par MAKANIKA.

A entendre ces victimes, l’absence des éléments FARDC dans ce contré et ceux de la MONUSCO serait à la base de l’insécurité dans ce milieu surtout de ce massacre à Kipupu.

Les familles victimes témoignent qu’ils vivent sans abris et passe nuit à la belle étoile.

« Ils ont tout pillé et tué tous mes enfants, ils ont fait plus de 2 heures dans ma maison en train de me violer. Ils m’ont tout pillé, maintenant je n’ai pas de maison, ni habit ni quoi que ce soit. Nous dormons dans des mauvaises conditions dans la brousse » témoigne une femme victime de cet incivisme.

Le ministre provincial de l’intérieur et sécurité promet de s’y investir pour que la sécurité revienne dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

LWABANDJI LUASI NGABO demande à la population de Kipupu de regagner maintenant leur milieu car une base des FARDC sera placée dans ce milieu avec le concours de la MONUSCO pour mettre fin à ces insécurités dans ce secteur.

Ministre Provincial de l’intérieur et sécurité LWABANDJI LUASI NGABO

De sa part le chef de Bureau de la MONUSCO Uvira annonce que l’heure est à la paix pour un Congo nouveau.

GANDA Abdouhramane dit être prêt à accompagner les FARDC pour que la paix revienne dans le secteur d’Itobwe en général plus particulièrement à Kipupu.

Signalons, qu’une mission conjointe Gouvernement-MONUSCO pour statuer sur le massacre qui s’est vu dans cette partie de la province du Sud-Kivu en RDC, s’est effectué ce mercredi 29 juillet 2020 à Kipupu.

La délégation était composée des quelques membres du gouvernement provincial conduite par le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité, de la MONUSCO et les membres de la société civile, les représentants des communautés et les FARDC basé à MINEMBWE.

Pascal BAHUNDE

Related Posts