Uvira: « Kamerhe n’est pas un cobaye de l’état de droit » (Manifestation de l’UNC/UVIRA)

0 / 523
Uvira: "Kamerhe n'est pas un cobaye de l'état de droit" (Manifestation de l'UNC/UVIRA)

Les partisans du parti politique Union pour la Nation Congolaise (UNC en sigle) fédération d’Uvira, demandent une justice équitable à l’égard de leur autorité morale Vital Kamerhe.

Ils l’ont fait savoir l’avant midi de ce vendredi 24 juillet 2020 lors d’une marche pacifique tenue sur la route nationale Numéro 5. C’est en marge de l’ouverture du procès de 100 jours devant la cour d’appel de Kinshasa/ Gombe.

Sur leur calicot, on pouvait y lire « Vital Kamerhe n’est pas un cobaye de l’Etat de droit, libérez-le ».

Cette marche avait comme point de départ le pont Mulongwe pour chuter au bureau de la mairie d’Uvira où un mémorandum a été déposé auprès du Maire de la ville d’Uvira.

Selon le Fédéral adjoint de l’UNC-Uvira, Monsieur BAHOZI KATEMBO Dauphin, ils ont aussi voulu montré à la face du monde, surtout à la population locale en particulier et celle de la RDC en général que le premier jugement de Vital Kamerhe a été biaisé, préfabriqué et était composé de corporation.

Selon lui, on ne peut pas rendre un jugement sur les propos sans preuves.

Les manifestants demandent au Chef de l’Etat de veiller à ce que la justice soit au dessus de tous pour espérer au développement de ce pays.

Signalons que La cour d’appel de Kinshasa Gombe a renvoyé le procès Kamerhe au 07 août prochain dans une première audience du procès en appel, qui a duré quelques minutes. La Cour a motivé sa décision par le besoin de régulariser la saisine.

Par cette meme occasion, Vital Kamerhe a sollicité une nouvelle fois sa remise en liberté provisoire. Ses avocats ont introduit la requête officiellement ce vendredi estimant qu’il n’y a pas de raison de maintenir le directeur de cabinet du Chef de l’Etat en détention.

PASCAL BAHUNDE

Related Posts