Sud-Kivu: 1636 Burundais en séjour illégal en RDC rapatriés et accueillie avec joie dans leur pays le BURUNDI.

1 / 148
refugiés burundais expulsés de la RDC
  • 1636 est le vrai chiffre des sujets burundais de la secte mystico-religieuse EZEBIE NGENDAKUMANA qui sont rapatriés dans leur pays le Burundi.
  • Evacué de Goma dans la province du Nord-Kivu depuis le lundi 16 mars 2020, ces burundais ont regagné leur pays ce mercredi 18 mars 2020 via la frontière Congolo-Burundaise de Kavimvira.
  •  Le maire adjoint de la ville d’Uvira qui a coordonné leur rapatriement, parle que c’est dans le cadre du bon voisinage avec le Burundi que ce rapatriement a eu lieu.
  • KIFARA KAPENDA KYKY ajoute que le rapatriement de tous cela qui ne sont pas en ordre et ceux-là qui vont manifester le désir de rentrer chez eux va continuer car ils ne sont pas leurs invités.
  • Les documents qu’ils détiennent a déjà expiré, donc ils doivent rentrer chez eux, a-t-il ajouté.
  • Accueillie du côté Burundi par les autorités Burundaises, les 1636 adeptes de EZEBIE NGENDAKUMANA seront de nouveau réintégrés ; même ceux-là qui restent encore sont les bienvenues et seront accueillie et seront chez eux a indiqué le chargé d’immigration et refugiés au département du ministère de l’intérieur du Burundi, Nestor BIMENYIMANA.
  • Signalons que le mouvement et circulation habituels des gens à la frontière de Kavimvira a commencé vers 12h30 juste après la fin de rapatriement de ces Burundais dans leur pays d’origine.

Rédaction

Related Posts

One comment on “Sud-Kivu: 1636 Burundais en séjour illégal en RDC rapatriés et accueillie avec joie dans leur pays le BURUNDI.
  1. Very good site you have here but I was wondering if you knew of any community forums that cover the same topics talked about here? I’d really like to be a part of online community where I can get comments from other experienced individuals that share the same interest. If you have any recommendations, please let me know. Bless you!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *